top of page
Rechercher

HOMMAGE - Gilbert Edelstein a rejoint les étoiles.


@LaMarne / Gilbert Edelstein sous le chapiteau Pinder à la Pelouse de Reuilly à Paris.

 

Gilbert Edelstein, le PDG du cirque Pinder a rejoint Jean Richard dans les étoiles début novembre, après avoir dirigé Pinder pendant près de 40 ans. Il succéda à Jean Richard en 1983, fait de Pinder le « géant européen » et ses enfants sont devenu des grands dresseurs d’animaux : Frédéric avec ses fauves et Sophie avec ses éléphants.


Mais comment est-il devenu PDG de ce grand cirque ? Tout commence en 1967, il rencontre Jean Richard grâce à un ami en commun. L’acteur (directeur de Pinder à l’époque) proposait à Gilbert de gérer les galas des différents cirques de la société « Chapiteaux spectacles » de Jean Richard. Suite à un accident de mai 1973, Jean Richard est dans l’obligation de déléguer la direction à des proches. Malheureusement l’entreprise devient ingérable.


Gilbert Edelstein quitte Jean Richard pour travailler avec le cirque Amar (gérer par Firmin Bouglione). Il prend en charge les ventes annexes, l’organisation des galas de Noël et la régie publicitaire. Gilbert crée la société « Promogil » pour gérer ses activités commerciales et crée des produits dérivés pour Bouglione (et le cirque d’Hiver), Albert Rancy et Amar.


Jean Richard dépose le bilan en 1983 et Gilbert se porte acquéreur pour reprendre Pinder. En quelques temps, il arrive à redresser la marque Pinder en proposant des offres commerciales (2 places achetées = 3ème place offerte par exemple), des spectacles de comité d’entreprise et des galas de Noël à Paris. Pour renforcer l’image Pinder et la faire entrer dans l’imaginaire collectif, Gilbert n’hésite pas à faire plusieurs partenariats (Majorette, Altaya et minicirque) avec son équipe commerciale.


Jusqu’en 2018, Pinder enregistrait 10 million d’euros de chiffre d’affaires par an avant d’être en liquidation judiciaire. La liquidation serait dû à cause des attentats de 2015 pour la version officielle. Gilbert avait un projet depuis 25 ans, il rêvait de monter un parc d’attraction sur le thème du cirque appelé « Pinderland ». Malheureusement ce projet n’est pas achevé et ne verra sûrement pas le jour.


Gilbert Edelstein nous a quitté à 84 ans, le 9 novembre dernier. En laissant derrière lui un énorme héritage circassien qu’il a défendu corps et âme jusqu’à sa mort. Francecircus présente des sincères condoléances à la famille Edelstein.


G.R. - Francecircus

47 vues0 commentaire
bottom of page